5 choses à faire au Tadjikistan

5 choses à faire au Tadjikistan
0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×

Etat d’Asie centrale, le Tadjikistan a pour pays limitrophes l’Afghanistan au sud, la Chine à l’est, le Kirghizistan au nord et puis l’Ouzbékistan au nord-ouest. Douchanbé est sa capitale. Le territoire est majoritairement couvert de montagnes. Les principales chaînes montagneuses sont le Pamir et l’Alaï. De quoi combler les attentes des férus du trekking !
Au sein de ces montagnes se trouvent plusieurs glaciers dont le Fedtchenco, l’un des plus grands au monde.
Le Tadjikistan fait partie des trois Etats qui partagent la grande et féconde vallée de Ferghana.
Parmi la vingtaine de zones protégées à découvrir figurent deux grands parcs nationaux : celui du Shirkent (qui est naturel et historique) et celui du Pamir.
Je vous garantis donc qu’il y a plein de choses à faire au Tadjikistan. Mais j’en ai choisi les cinq (5) principales que vous allez découvrir dans les lignes à suivre.

5 activités à découvrir au Tadjikistan

Pratiquer les activités sportives au Tadjikistan

Le Tadjikistan étant caractérisé par de nombreux plateaux montagneux, ses visiteurs peuvent facilement faire de la randonnée.
Dans la partie ouest du pays, vous vous rendrez aux monts Fan pour une agréable randonnée pédestre. Sur le chemin menant à ce site, vous aurez la chance d’admirer plusieurs lacs turquoise dont celui d’Iskander-Koul situé Sarvoda et Aïni, mais vous devrez faire face à la pénibilité des voies d’accès.
A l’est du Tadjikistan, la région du Pamir est également propice à l’activité du trekking. Mais les itinéraires sont plus pénibles. Et il vous sera difficile de marcher seul dans les montagnes du Pamir si vous n’avez aucune expérience en la matière. Toutefois, il vous est loisible d’engager un guide contre une rémunération journalière.
Pour ma part, je vous recommande de vous faire assister, dans la mesure du possible, par une association locale opérant dans le domaine. Cela vous facilitera vos randonnées en montagnes.
Il faut préciser que les amoureux de la destination Tadjikistan peuvent faire du trek à cheval ou à dos de chameau dans les hauts plateaux de Rang-Koul.
Sur la route du Pamir, vous avez la possibilité de faire du vélo, mais en prenant toutes les précautions nécessaires pour ne pas vous laisser renverser par les puissantes bourrasques de vent.
Dans la région de Pamir, vous avez également la possibilité de faire du kayak et du rafting. Pour cela, il existe sur place des endroits appropriés, en l’occurrence les rivières comme Pyanj, Bartang et Varzob.
Votre séjour au Tadjikistan, dans le Pamir, peut être complété par la visite de plusieurs vallées dans les environs de Khorog. Lesquelles vallées assurent des paysages d’une beauté indiscutable avec des logements d’accueil.
Le Pamir est une région magnifique de par ses nombreux monuments et sites historiques à découvrir. Citadelle de Yamchun, gravures sur pierre dans le village Langar, fameux caravansérails (anciens sites de repos pour les marchands), sont des étapes importantes à inscrire dans votre programme de séjour.

Découvrir l’histoire de la ville de Pendjikent

Dans cette ville peuplée de 30.000 âmes, vous aurez la chance de voir de nombreuses peintures murales rappelant plusieurs événements qui ont marqué la vie des autochtones.
La ville abrite un site archéologique dont la visite permettra d’en apprendre plus sur l’histoire du Tadjikistan. Sur ledit site est repérable une citadelle dans laquelle vous pouvez vous introduire pour revivre des épisodes passés qui ont marqué cette ancienne cité de la Sogdiane. Une cité qui avait vécu sous le joug de plusieurs conquérants à l’instar de Cyrus et d’Alexandre le Grand.
Pendjikent est arrosé par parcouru par la rivière de Zeravchan.

Découvrir la richesse de la biodiversité du Tadjikistan

Pour découvrir la faune du Tadjikistan, vous êtes invité à parcourir les environs de Jarty-Gumbaz et surtout la région du Pamir oriental. Visitez ces deux sites vers la fin du mois de décembre. C’est la période pendant laquelle vous verrez des ours bruns, des léopards, des bouquetins et des moutons de Marco Polo sortir de leurs cachettes pour s’accoupler. Le problème est que la zone est très mal gardée et des rumeurs font état que les braconniers sont souvent les gardiens des lieux qui n’hésitent pas à abattre les animaux. Le gibier se retrouve ensuite sur les marchés locaux.
Je saisis cette occasion pour indiquer que le Tadjikistan détient le parc le plus vaste de l’Asie centrale. Il s’agit du parc national tadjik du Pamir qui, fondé depuis 1992, peine à fonctionner. Mais il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2013. S’étendant sur un vaste domaine de 2,6 millions d’hectares, il est vraiment le plus grand parc de toute la région.
Le parc national tadjik couvre des glaciers, lacs et cours d’eau offrant des paysages très beaux à voir. Il est malheureusement confronté au problème de désertification.

Savourer les mets locaux Tadjiks

La gastronomie tadjik est composée des plats divers et variés. Vous serez dans l’embarras de choix au moment de vous sustenter. Vous découvrirez des soupes aux pois et au lait, le plat de ravioli à l’œuf et à l’huile de sésame, du lait caillé local « chakka » accompagné du pain plat,… Ne terminez pas votre séjour sans avoir dégusté le très suave plat « kutbol » fait à base du pain « fatir », du yaourt, de l’oignon, du persil et de la coriandre, le tout étant arrosé d’une sauce crémeuse !
Avez-vous déjà essayé une bouillie pleine de viande et de céréales ? Si cela vous intéresse, la destination Tadjikistan vous en donne l’occasion. « Borj », c’est le nom local de cette bouillie. Faites un tour dans le Badakhchan pour y goûter !
Dans la région du Pamir, il est à découvrir un autre mets spécial qui sert de petit déjeuner : c’est le très prisé « shir chai » (un bouillon au goût salé de thé à base du lait de chèvre et du beurre). J’ajouterai le fameux gâteau confectionné à l’aide du riz.
Il y a beaucoup d’autres repas tadjiks qui vous plairaient, à l’instar des nouilles avec mouton.

Dormir chez l’habitant : l’hospitalité tadjik

Oui, il y a possibilité de se loger chez l’habitant à défaut d’une chambre d’hôtel.
Il existe même un réseau pour ce type de logement dans les régions comme le Pamir et les monts Fan. Mais sachez que dans ce cas, les toilettes sont à l’externe et il n’est pas toujours certain que vous ayez des douches chaudes.
Je vous conseille de choisir votre gîte parmi ceux qui sont proposés par les organismes de tourisme sur place. Cependant les régions où il n’y a pas cette possibilité, demandez à votre guide ce qui est le plus approprié/
Au Tadjikistan, les gens s’expriment plus en russe qu’en anglais. Prenez donc vos précautions face à une éventuelle barrière linguistique.


Si vous avez des questions, pour un voyage personnalisé et authentique au Tadjikistan, vous pouvez prendre contact avec Khilola, l’experte locale de l’agence TraceDirecte.

La demande de devis pour votre voyage au Tadjikistan est gratuite, vous pourrez échanger directement avec elle via leur espace client et même l’appeler en Tadjikistan avec un numéro gratuit si vous souhaitez plus d’informations !

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *