Découvrir la beauté du Nunavik au Québec

Découvrir la beauté du Nunavik au Québec
0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×

Nunavik, la terre des Inuits, terre de légendes, un espace immense s’étendant sur plus de 500 000km2, le tiers du Québec (à titre de comparaison, le territoire francais fait un peu plus de 600 000 km2). C’est un territoire qui immanquablement me fascine, m’attire. Forgé par la main de la nature et de glaciers qui, en se retirant, ont laissé derrière eux une multitude de lacs, la toundra et la forêt boréale. Les territoires du Nunavik qui signifie « Grande terre » dans la dialecte locale (le Nunavimmiutitut) n’ont pas de route. Celle-ci se termine près du 55e parallèle alors qu’au nord se trouvent justement les immensités du Nunavik. Et si vous appréciez le silence et la solitude, ma foi, le Nunavik avec ses quelques 11 000 habitants répartis dans 14 villages devraient vous ravir.

Découvrez les parcs du Nunavik

PARC NATIONAL TURSUJUQ

PARC NATIONAL TURSUJUQ

Benjamin M devant les chutes Nastapokas

Ce parc est le plus grand de la région. Il s’étend sur une superficie de 26 107 km2 et se trouveprès la côte est de la baie d’Hudson non loin de la communauté inuite d’Umiujaq.

On peut retrouver dans ce parc des traces d’habitations humaines remontant à plus de 3 000 ans. Plus récemment, on y retrouver également des anciens postes de traite utilisés aux XVIIIe et XIXe siècles.

Curiosité géologique locale, ou retrouve à l’est du parc national Kurrurjuaq les deux bassins circulaires du lac à l’Eau-Claire qui sont issus d’un double impact météoritique. Ils forment à eux deux le second plus grand lac naturel du Québec. (le premier étant le lac Mistassini avec une surface de plus de 2300km2)

PARC NATIONAL DES PINGUALUIT

Pingualuit_ISA_4410

Chose amusante, le terme Pingualuit,ou boutons d’acné en français, se rapporte à la vue de la crête dentelée du cratère météoritiques et des eaux bleutées du lac Pingualuk qui exercent une fascination certaines sur les rares visiteurs. Pour décrire la magie envoûtante de cet endroit, les inuits eux-mêmes utilisent l’expression « Nunavingmi pikkuminartuq » qui signifie, « un endroit remarquable où l’on vient se ressourcer ».

Pour ceux qui souhaitent d’ailleurs en apprendre plus sur la culture des inuits, il se trouve nn centre d’interprétation situé dans la communauté de Kangiqsujuaq.

Le lieu se prête naturellement au trek, comme la randonnée le long du cratère Pingualuit ainsi que le long de la rivière de Puvirnituq.

L’hiver, il y a évidemment le ski de randonnée au coeur de cette toundra arctique.

PARC NATIONAL KUURURJUAQ

nunavik PARC NATIONAL KUURURJUAQ

Ce parc possède à lui seul la palette la plus variée des paysages du Nunavik. Centré autour de la rivière Koroc dont il couvre 98% du bassin hydrographique, des hauteurs des monts Torngat, chaîne de montagnes dominée par le mont D’Iberville, le plus haut sommet de l’est canadien qui culmine à 1 646 m, jusqu’à la mer, parcourir cette région c’est entrer dans le « lieu habité par les esprits », Torngait en inuit. Le passage dans cette vallée encaissée est d’ailleurs une voie de circulation millénaire pour les inuits.

Si vous aimez les mythes et légendes, les anciens du village de Kangiqsualujjuaq, le plus près du parc, pourront évoquer le temps de leurs ancêtres et les forces mystiques encore bien présentes dans ces régions.

Je me verrais parfaitement randonner à travers ces paysages montagneux avant de finir par descendre la rivière en kayak, pas vous ?

Faune et flore remarquable du Nunavik

L’ours Blanc

Ours Blanc par Arturo de Frias Marques

Ours Blanc par Arturo de Frias Marques

Aussi beau qu’il puisse paraître, ni vous, ni moi n’avons envie de croise le chemin du plus gros carnivore terrestre de l’Amérique du Nord. Ce joli bonhomme pouvant peser jusqu’à 450kg et mesure 3m de haut préfère, en général, les côtes maritimes mais cela n’exclue pas qu’il puisse s’aventurer jusqu’à 100km à l’intérieur des terres du parc national des Pingualuit ou qu’il remonte par exemple la vallée de la rivière Koroc dans le Parc national Kuururjuaq.

Le caribou

caribou par Menke Dave

caribou par Menke Dave

Si vous aimez les carivous, vous allez être servis. Vous allez pouvoir avoir la chance d’observer les centaines de milliers de têtes de troupeau de caribous de la rivière aux Feuilles lorsque celui-ci séjourne dans le parc national des Pingualuit du mois de mai au mois de juillet.

Harfang des neiges

Harfang des neiges par David Syzdek

Harfang des neiges par David Syzdek

C’est un hibou, de couleur blanche, taché de noir, Ookpik (en langue inuit). Fait marquant, cette espèce que l’on imaginerait naturellement nocturne, comme nos hibous est en fait diurne. C’est à dire qu’elle effectue la majorité des ses activités, comme la chasse, le jour. Le mâle est beaucoup plus petit que la femelle.

Les loups

loups par Patrick Jacob

loups par Patrick Jacob

Animal curieux mais méfiant, il vit généralement en meute dans un système fort hiérarchisé. Rarement agressif envers l’homme, sauf s’il a la rage, il vit de nuit et se repose le jour.Le loup a le pelage blanc à noir, généralement gris cendré, avec le bout de la queue noir. Vous pouvez également lire l’article, ma rencontre avec les loups au Québec.

Les renards

renards

Animal délicat, agile, à la charpente délicate, il émettra un glapissement aigu lorsqu’il se sentira en danger. Les jeunes mâles, lors de leur premier automne, peuvent traverser de très longues distances (250km) de leur tanière natale. Ayant un régime alimentaire très varié, il peut également se nourrir de poissons (comme des truites) lorsque les eaux sont très peu profondes.

Les lièvres arctiques

lievre arctique par Steve Sayles

lievre arctique par Steve Sayles

Ceux-ci changent de pelage entre la saison d’hiver, où il est blanc pour se fondre dans le paysage et ainsi échapper à ses prédateurs, alors qu’il arbore un pelage brun-gris en été. Fait amusant, ses pattes restent blanches en été.

Les lemmings

lemming

Grégaire, il construit des réseaux de souterrains étendus qui comptent plusieurs individus. Fait étonnant, sa population est cyclique. Elle explose tous les 3 à 4 ans avant que celle-ci ne diminue jusqu’à quasiment l’extinction. Il arbore un pelage blanc l’hiver et un pelage gris l’été.

Après avoir lu l’article posté il y a quelques temps déjà des activités de plein air à découvrir au Québec, pour plus d’infos sur le Nunavik et pour préparer votre séjour au Québec et dans cette belle région, rendez-vous sur cette le site de Quebec Original.

[well] 

Documents utiles :

Transport

Logement

[/well] 

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les randonnées au Québec | Blog outdoor 1001 pas - […] dans des territoires chargés d’histoires, de légendes et quasiment vierges comme les immensités du Nunavik peuplés par les inuits.…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *